BURN OUT des enfants

Le BURN OUT des enfants est un sujet important à prendre en compte et à analyser pour agir en faveur de leur bien-être.

Nous vivons dans une société qui nous mets en situation de compétitivité à longueur de journée, de mois, d’années.

En tant que parents au regard de notre rythme de vie, nous imposons à notre insu un rythme que nos enfants ne peuvent suivre ou s’ils le font : c’est à quel prix – angoisse, fatigue, épuisement, irritabilité, agressivité, hyperactivité, difficulté d’apprentissage !

On assiste à une sur-stimulation cognitive des enfants

En effet, les enfants ont besoin de calme, de sérénité, de silence et de temps pour amener leur croissance et leurs neurones à maturité grâce au sommeil, aux jeux, à la créativité, aux rires et à l’ennui. Cette maturité leur permet d’être en situation de bien apprendre dans tous les domaines.

Lorsque je regarde les emplois du temps des enfants qui viennent en consultation, je suis pleine de compassion face au rythme effrénée de leur journée.

Les enfants sont épuisés, hyperactifs, angoissés. Ils ont des retards de langage, de motricité, d’apprentissage scolaire etc. Pour amorcer un changement, il serait bon de commencer par les solutions simples et de bon sens.

Leurs santés physique et mentale, leurs croissances physique et intellectuelle valent la peine que l’on prenne un moment de pause pour réfléchir et prendre soin d’eux.

Il est important de souligner que d’après les dernières études le QI des jeunes est inférieur à celui des générations plus âgées. Michel DESMURGET, directeur de recherche en Neurosciences de l’INSERM parle, dans son livre « La fabrique de crétin digital », « d’une décérébration à grande échelle »

Aline Nativel Id Hammou, psychologue, explique :

En 2014, seule la dernière enquête nationale de l’UNICEF France démontre que nos enfants vont de plus en plus mal. Selon leurs résultats, 40 % des 6 à 18 ans ressentent une souffrance psychologique. Les victimes de Burn-out infantile seraient «de plus en plus nombreuses et de plus en plus jeunes».

Ensemble, nous pouvons aider les enfants, nos enfants, vos enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *